Un accompagnement global pour toutes vos recherches de solutions immobilières et patrimoniales
19 Mai

Bénéficiez d’un taux record pour votre appartement à Deauville !

La belle saison est là… Vous cherchez un pied-à-terre, un appartement en vente à Deauville ? C’est le moment ! La saison s’y prête puisque de nombreux propriétaires mettent leurs biens immobiliers en vente au printemps, mais pas seulement… Les taux de crédit sont toujours, en 2015, extrêmement avantageux. Et pour qui dispose un bon apport, ils peuvent l’être encore plus. Explication : au premier trimestre 2015, les renégociations de prêt et les secundo-accédants affichant soit un bon niveau d’apport soit des revenus élevés ont profité des meilleures conditions.

En mai, les taux baissent encore

« Depuis le début du mois de mai, nous avons enregistré de nouvelles baisses comprises entre 0,05% et 0,20% selon les villes et les durées, note Maël Bernier de Meilleurtaux.com, réseau de courtiers en crédit immobilier. À l’exception des taux observés à l’est et dans le sud ouest (Strasbourg, Bordeaux et Toulouse), l’ensemble des villes affiche des taux en baisse.» Du côté des meilleurs taux négociés par ville, même constat : ils diminuent également. Paris détrône Lille sur 15 ans avec un meilleur taux négocié à 1,45% et 5 villes du classement, Marseille, Nantes, Lille, Nice et Paris affichent des meilleurs taux négociés sur 20 ans à 1,75% ! Notons par ailleurs, les exceptionnels 1,85% sur 25 ans à Lille et 1,95% sur la même durée à Marseille.

Les bons profils, chouchous des banques

Au premier trimestre 2015, la plupart des emprunteurs qui ont bénéficié de ces taux records étaient d’excellents profils, dits « premium » ou « VIP » : des couples de cadres ou professions libérales, secundo-accédants, avec 20 à 30 % d’apport …. Peu courtisés par les banques, les plus modestes des primo-accédants se sont vus proposer, eux, des taux dans la fourchette haute. La raison ? Dans leurs objectifs de captage de clientèle nouvelle, les banques trient entre les emprunteurs. Elles courtisent les meilleurs profils, le « bon client », celui qui dispose d’un travail sûr, de revenus réguliers, d’une capacité d’épargne. À celui-ci, en plus du crédit, elles pourront placer une multitude de produits et de services, plus rémunérateurs…

O.D. / Bazikpress © Unclesam

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée